Souvent les tuteurs, les pharmaciens qui accompagnent un apprenti dans le cadre de l’apprentissage au métier de préparateur en pharmacie se posent une question : mon apprenti peut-il dispenser des médicaments ?

Au-delà des médicaments, il faut penser produits du monopole pharmaceutique.

Les apprentis ne peuvent pas dispenser les produits du monopole et médicaments même sous le contrôle du pharmacien pendant toute la durée de l’apprentissage. (Ordonnance – demande au comptoir – libre accès)

Nous constatons régulièrement que des apprentis préparateurs fraichement (parfois à peine une semaine) arrivés à l’officine dans le cadre d’un contrat d’apprentissage se voient propulsés au comptoir.

Aucune connaissance des médicaments, des doses, des galéniques, de la législation, des conseils à donner …et pourtant déjà investit du rôle de préparateur par le pharmacien.

Une fois l’apprenti aguerri aux tâches du back office, avec une meilleure connaissance des spécialités, une base de pharmacologie, de législation, de commentaire d’ordonnance, à la préparation d’ordonnance, on peut alors, demander qu’il accompagne le pharmacien ou le préparateur dans la dispensation au comptoir.

Il n’y a pas de date, de délai pour arriver à cette étape d’apprentissage de la dispensation :10, 12, 18 mois. Tout varie en fonction de la personne, de l’apprentissage, de l’équipe officinale.

De nombreuses tâches à l’officine, back office, espace de vente, préparation d’ordonnances attendent l’apprenti qui doit faire ses armes avant qu’on puisse lui prendre la main au comptoir.

Les conséquences pénales qui concernent le pharmacien et également toute personne qui exerce illégalement la profession (apprenti – employés etc… ) sont très lourdes  : Article L4243-3

Le fait pour un pharmacien d’employer, même occasionnellement, aux opérations prévues à l’article L 4241-1 une personne ne satisfaisant pas aux conditions fixées par le présent titre est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amendes.

Ce rappel n’a pas pour objet de vous décourager dans vos missions de formateurs, bien au contraire.

Des tâches bien exécutées par un apprenti, libèrent votre équipe officinale pour accomplir un travail de dispensation soigné au comptoir qui sera pleinement profitable aux patients, à l’image de l’officine et finalement à votre apprenti pour l’étape d’apprentissage de la dispensation.

Formons des préparateurs d’excellence pour l’avenir : notre objectif à tous !